Dans ma bibliothèque

Mes lectures de Janvier 2016

Cela faisait un moment que je ne lisais plus, plus le temps, plus l’envie mais je suis rendue compte que ça me manquait énormément. La première semaine de Janvier a été le calme plat et depuis on ne m’arrête plus ! Sans plus attendre, voici mes lectures de janvier 2016.

 

IMG_0698

 

Pour Noël, j’ai reçu le tome Millenium 4 Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz. J’avais adoré les romans de Stieg Larsson et j’attendais beaucoup de ce quatrième tome. Je l’ai tellement attendu que j’ai essayé de le déguster un maximum, généralement je lis un livre par semaine et pour ce livre, j’ai réussi à tenir deux semaines.

Voici la quatrième de couverture :

Elle est une hackeuse de génie. une justicière impitoyable qui n’obéit qu’à ses propres lois. Il est journaliste d’investigation. Un reporter de la vieille école, persuadé qu’on peut changer le monde avec un article. La revue Millenium, c’est toute sa vie. Quand il apprend qu’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de renseignements américains, Mikael Blomkvist se dit qu’il tient le scoop dont Millenium et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander tente de pénétrer les serveurs de la NSA…

Dix ans après la publication en Suède du premier volume de Millenium, David Lagercrantz livre un thriller d’une actualité brûlante et signe les retrouvailles des personnages cultes créés par Stieg Larsson. La saga continue.

Mon avis :

Je suis très contente d’avoir retrouvé les personnages de Stieg Larsson, surtout celui de Lisbeth Salander ! Je trouve que le livre se lit très bien, on a envie d’avancer dans notre lecture, et nous retrouvons l’univers que Stieg Larsson a créé. J’ai beaucoup aimé la relation entre Lisbeth et le petit August, je n’en dirai pas plus afin de ne pas vous spoiler.

Il y a quelques petites erreurs de description, notamment une où Lisbeth aurait la poitrine généreuse. Je ne sais pas où David Lagercrantz a trouvé cette information mais la Lisbeth de Stieg Larsson a toujours été décrite comme plate et non féminine, ceci reste tout de même un détail mais il m’ a gêné, bon je ne vais pas chipoter !

J’ai passé un agréable moment, l’histoire est bien rédigée, on a envie de découvrir qui se cache derrière toute cette conspiration. J’ai été déçue quand les dernières pages se sont rapprochées : le livre est terminé, il va falloir recommencer un livre et laisser cet univers de côté.

Je pense que ce livre vaut 4 étoiles sur 5

Vous pouvez le commander par ici :

J’ai terminé le troisième opus de la trilogie écossaise de Peter May, Le braconnier du lac perdu.

Depuis qu’il a quitté la police, Fin Macleod vit sur son île natale des Hébrides, à l’ouest de l’Écosse. Engagé pour pourchasser les braconniers qui pilent les eaux sauvages des domaines de pêche, il se trouve confronté à Whistler, son ami de jeunesse qui vit désormais comme un vagabond, privé de la garde de sa fille unique. Alors qu’ils viennent de traverser ensemble une nuit d’orage, ils découvrent l’épave d’un avion abritée depuis dix-sept ans par un lac. L’appareil, qu’on avait cru abîmé en mer, recèle le corps d’un homme assassiné.

Opus final de la “Trilogie écossaise”, Le braconnier du lac perdu en est aussi le plus apocalyptique. Tandis que ressurgissent les démons enfouis et que les insulaires affrontent une nature dévastatrice, l’heure des comptes a sonné et les damnés viennent réclamer leur lot de victimes.

Mon avis :

J’ai dévoré les deux premiers tomes de cette trilogie, ce dernier n’a pas échappé à la règle. J’adore le style de Peter May, j’avoue avoir eu du mal à rentrer dans le premier tome, mais une fois qu’on est dedans, difficile de s’arrêter. Pour ce dernier opus, nous retrouvons Fin Macleod engagé pour lutter contre le braconnage. Whistler, son ami de longue date, fait parti des braconniers. Lors d’une poursuite dans la lande, ils découvrent un avion disparu depuis plus de 15 ans, contenant le cadavre de Roddy Mackenzie que Fin et Whistler ont bien connu.

Nous suivons pour une dernière fois Fin essayant de comprendre ce qui a pu se passer. L’histoire se mêle avec le passé où nous pouvons découvrir l’adolescence de Fin.

Ce livre clôt avec brio cette trilogie, la boucle est bouclée et nous refermons le livre avec une pointe de nostalgie.

Je vous conseille grandement cette trilogie et je donne à ce livre la note de 5 étoiles.

Vous pouvez commander ce troisième tome ici :

Si vous n’avez jamais lu Peter May, voici le premier tome de cette trilogie :

Et le deuxième :

 

signature

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply