Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Je laisse de côté les thrillers pour vous présenter le dernier livre de Virginie Grimaldi : Quand nos souvenirs viendront danser.

Quand nos souvenirs viendront danser : Synopsis

Quand nos souvenirs viendront danser

Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Mon avis sur ce roman

Quand nos souvenirs viendront danser

Virginie Grimaldi a sa plume bien à elle. On passe du rire aux larmes, j’avoue avoir laché quelques rictus dans le canapé du boulot pendant mes pauses. On entre très vite dans l’histoire et les personnages sont attachants. C’est une histoire de voisinage, de la vie quotidienne. Nous sommes voisins mais avec le travail, le quotidien, nous nous détachons de ces gens. Alors qu’ils pourraient être, pour certains, des amis.

Entre passé et présent, l’auteure nous raconte l’histoire de ces personnes âgées qui furent jeunes un jour. J’ai trouvé cela assez touchant de connaître ces petits vieux. Découvrir leur jeunesse, leur vie. Ce livre m’a donné un peu le même sentiment que lorsque je regarde des photos de mes grands parents quand ils étaient jeunes, quand ils venaient d’avoir mes parents. La vie défile et nous ne la voyons pas passer.

La moral de l’histoire ? Profiter de l’instant, profiter des moments. Ne pas rester sur le négatif et savoir pardonner pour ne pas perdre de temps.

Vous connaissez ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?

Partager:

8 Commentaires

  1. 9 février 2020 / 22 h 31 min

    Coucou,
    Je n’ai jamais lu les livres de Virginie Grimaldi mais plusieurs de ces livres sont sur ma wishlist, dont celui-ci :). Ton résumé et ton avis donne envie.
    Bisous

  2. 10 février 2020 / 14 h 41 min

    Hello
    L’histoire m’a l’air d’être touchante car finalement elle nous parle : comme tu le dis, le temps passe très vite. Pour en profiter et être heureux, il faut savoir valoriser les bons moments et ne pas trop s’attacher sur les choses négatives.
    Gros bisous

    • 16 février 2020 / 12 h 02 min

      Coucou !
      Oui le temps passe trop vite. Quand je vois que le fils d’une de mes cousines va rentrer au lycée… Je l’ai vu grandir et tu te prends un gros coup de vieux lol.
      C’est ça il faut qu’on apprenne à profiter du moment présent et à se contenter de ce que la vie nous offre.
      Bisous

  3. 12 février 2020 / 10 h 59 min

    Je connais l’auteur pour avoir lu que des avis positifs, faudrait que je lise un de ses ouvrages.

  4. 12 février 2020 / 18 h 43 min

    Coucou !
    Je n’ai pas lu ce livre mais j’aime beaucoup les livres de cette auteure. J’ai dévoré 3 de ses livres cet été!
    Des bisous

    • 16 février 2020 / 12 h 03 min

      Coucou !
      Ça ne m’étonne pas, ils se lisent très vite ! Je te conseille celui-ci qui fait clairement parti de mes préférés.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?